Home » La chance

La chance

Gabilliet-congres-fce« Peut-on fabriquer sa chance ? »

Parmi les facteurs clé de leur réussite, la plupart des gens évoquent tôt ou tard – au-delà du talent, de la compétence et des efforts – l’existence d’un facteur « chance », même si son expression diffère selon les personnalités.

Mais si la chance existe, elle ne saurait être confondue avec un hasard heureux mais isolé. La chance psychologique, celle des chanceux « à répétition », doit être pensée non en termes d’événement extérieur fortuit, mais bien comme un facteur interne, c’est-à-dire une attitude ou un comportement mis en œuvre par un individu en situation, que ce soit dans sa vie professionnelle ou personnelle.

Les sciences cognitives et la psychologie positive considèrent aujourd’hui la chance comme un « comportement d’ajustement optimal aux circonstances, qu’elles soient bonnes ou mauvaises » : il s’agit donc d’une compétence construite, apprise et donc développable.

A ce titre, la chance est directement liée à la notion d’  « opportunité », dont elle constitue le versant comportemental et opérationnel. Fabriquer sa chance, c’est donc créer – à partir de soi et autour de soi – les conditions d’apparition d’opportunités nouvelles, et ce dans tous les domaines.

Cette attitude nécessite la mise en œuvre au quotidien de cinq principes concrets d’action :

  • Le principe de programmation (régler la tête chercheuse)
  • Le principe de vigilance (activer les capteurs)
  • Le principe de réseau (tisser la toile d’araignée)
  • Le principe de retraitement (recycler les échecs)
  • Le principe de contamination (être une chance pour les autres)

 

Mots-clés : chance, occasions, opportunités, vigilance, réseau, optimisme, changement de cadre, curiosité, rebond, etc.

 

Pour faire intervenir Philippe Gabilliet dans votre entreprise ou votre réseau, cliquez ici